Actualité | Pratique | Divers | Bien-être

Transport: comment assurer le bien-être de mon cheval

Dans un article précédent, nous avons parlé des différents modes de transport pour votre cheval et leurs avantages et inconvénients. Une fois son mode de transport choisi, il s’agira d’apprendre à son cheval de monter dedans et ensuite d’assurer son confort et sa sécurité pendant le transport. A quoi faut-il faire attention ? Comment s’y prendre pour faire monter mon cheval dans un camion ou van ? Un petit coup d’œil.

Monter dans un espace restreint et plutôt sombre va contre les instincts d’un cheval. Confronté pour la première fois à un van ou un camion, il sera probablement réticent. Il est donc très important de faire en sorte que son expérience soit positive, tant pendant le chargement que pendant le transport.

Comment apprendre à mon cheval à monter dans le transport ?

Voyager en van, camion ou camionnette n’est pas naturel pour le cheval. Lors du transport il se retrouve immobile, enfermé dans un espace clos où il ne peut ni s’allonger ni se déplacer. Cependant, bien préparé, le cheval s’y habitue facilement. L’idéal est de le familiariser avec le transport dès son plus jeune âge. Le cheval doit d’abord pouvoir être embarqué et déchargé facilement et dans le calme, sans pour autant effectuer de trajet. Ensuite commencez par de courts trajets avec un compagnon habitué aux transports pour le rassurer.

Laissez le cheval aller de par lui-même vers votre véhicule. Pour cela, installez votre van, camionnette ou camion grand ouvert dans sa prairie et déposez-y sa nourriture, d’abord sur le pont puis petit à petit au fond du véhicule. La plupart des chevaux refusent d’embarquer car ils sont stressés par le pont. Recouvrez-le donc de paille ou de foin afin de le dissimuler.

Répétez l’exercice régulièrement jusqu’à ce que votre cheval monte tout seul dans le véhicule et y est à son aise. Dans ce cas, vous pourrez envisager de l’attacher et de partir pour un petit tour pour l’habituer au transport. Veillez à ce que l’exercice se termine toujours dans du positif et évitez les mauvaises associations : un tour du bloc de 5minutes et un retour en prairie en revenant à l’écurie suffisent pour une première expérience.

Le jour du transport, votre cheval devrait monter facilement si vous avez pris le temps de le laisser s’habituer. Toutefois, en cas de grosse réticence de votre cheval, faites-vous aider de deux autres personnes, attachez deux grandes longes au van et croisez-les ensuite au niveau de la croupe de votre cheval. En tirant sur les deux longes simultanément, elles le pousseront dans le van.

Comment transporter mon cheval en assurant son bien être ?

La position oblique est la plus confortable pour les chevaux lors du transport. C’est d’ailleurs la position qu’ils adoptent d’eux-mêmes si on leur en laisse la liberté. On peut cependant aussi les faire voyager parallèlement à la route. Dans ce cas, il sera préférable que la tête soit tournée vers l’arrière, de façon à ce qu’ils puissent plus facilement amortir les freinages avec leur arrière-main.

Le cheval peut être exposé à des chocs durant le transport. Afin de le protéger au mieux, des protections existent, comme les guêtres de transport. Elles protègent très bien les genoux et les jarrets. Leur épaisseur permet de protéger également le tendon. Le protège-queue permet de protéger les crins du frottement. Enfin, par temps froid, n’hésitez pas à couvrir votre cheval.

Afin d’éviter les raideurs musculaires après un long trajet, il est conseillé de faire marcher les chevaux à la main pour aider à l’élimination des toxines musculaires accumulées.

Comment adapter ma conduite lorsque je transporte des chevaux ?

Pour assurer de bonnes expériences de votre cheval lors du transport, il est primordial que l’expérience se passe de façon positive. Bien que vous ne pouvez pas contrôler tout ce qui se passe sur la route, une conduite prudente, souple et adaptée de votre part contribueront beaucoup à cette expérience positive.

Soyez donc vigilant(e) et faites preuve d’une grande capacité d’anticipation. Abordez les tournants à vitesse réduite et avec douceur et évitez les à-coups.

Source : L’Equimag

Photo: Jebulon via Wikipedia Commons

 

Vous devez vous connecter pour lire les éventuels commentaires à cet article.

Créer un compte ou Se connecter (si vous avez déjà un compte)

Membres

5268

photos

2063

likes

2324