Art

Des ateliers de peinture équestre

Parmi les plus de 5000 membres de notre communauté équestre moncheval.net, Anne-Marie Andreux est artiste peintre équestre. Nous lui avons posé quelques questions sur sa passion pour la peinture et les chevaux.

Pourriez-vous vous présenter brièvement ?

Vosgienne d’origine, je vis à Paris depuis une trentaine d’années et suis cavalière depuis 1989. Une passionnée de chevaux. Après 30 ans dans la communication, je décide en 2016 de devenir artiste-peintre professionnelle dans les domaines équestre et animalier. Entre-temps, j’anime également des ateliers d’art graphique pour enfants et adultes à Paris.

Comment est née votre passion pour les chevaux ?

Elle a pris tout son temps... Adolescente, j’accompagnais souvent une amie qui montait. L’animal m’intriguait mais sans plus. J’ai commencé à y penser bien plus tard. Quelque chose de mystérieux me poussait à apprendre absolument 'à monter'.

C’est le 1er avril 1989 que je rencontre Cochise à l’UCPA de Vincennes. Un véritable coup de foudre pour ce beau Camargue, pas très grand mais très gentil et confortable et, surtout, à l’œil de velours… Il m’a tout appris. L’aborder en stabulation, lui mettre le mors - il ouvrait la bouche tout seul -, curer ses pieds - il les donnait !

J’ai compris que, monter à cheval, c’était d’abord faire connaissance avec l’animal.

Certes, j’ai eu beaucoup de chance, mais comment ne pas éprouver pour lui cette passion grandissante, toujours aussi mystérieuse à ce jour ?

Pourriez-vous nous en dire plus sur votre activité d’artiste-peintre équestre ?

J’ai toujours dessiné et peint depuis mon enfance. Mon activité de peintre équestre est liée à mon coup de foudre pour le cheval et à ma découverte simultanée de l’aquarelle. Je m’aperçois vite que l’eau me permet d’exprimer ma sensibilité et de servir parfois celle du cheval. Crins, robes, races, disciplines, tout m’intéresse. La même joie m’envahit chaque fois que je rencontre un cheval et je me dis alors : « il faut que je le peigne ! »                      

Mon ressenti de cavalière, l’observation de l’animal, l’hippologie, l’éthologie et le shiatsu m’ont aidée à apprendre sa morphologie.

C’est au fil des ateliers que j’ai fréquentés que j’ai placé davantage de lumière, de mouvement et de couleur dans mon travail. L’eau m’offre les translucidités et les dégradés dont je rêve pour mettre en valeur une robe ou une musculature. Je privilégie en général le figuratif du fait des commandes que je reçois mais aussi pour célébrer la beauté de l’animal que j’ai parfois peur de trahir. Je peins très souvent des chevaux bleus, j’en ai fait une spécialité. Cette couleur réputée apaisante me fait penser au calme que le cheval m’apporte. Parallèlement, je commence à réaliser des œuvres plus abstraites et plus colorées, parfois alliées à d’autres techniques, et qui plaisent à un plus large public. Enfin, je continue à utiliser le crayon, le graphite et le fusain, particulièrement adaptés au frison et à la statuaire.

En quoi consistent vos ateliers et à qui s’adressent-ils ?

J’anime deux sortes d’ateliers. Les premiers sont dédiés aux chevaux et à toutes sortes de sujets liés au domaine équestre, donc très spécialisés. Les cavaliers comme les simples amoureux des chevaux y sont les bienvenus. Les deuxième sont consacrés aux animaux, à la nature, à la statuaire. J’y transmets mes connaissances en aquarelle, dessin (crayon et fusain), encre de Chine, pastel gras, collage… Tout est permis, reproduction, création, une ou plusieurs techniques. J’anime des ateliers pour enfants (6-11 ans) et pour adultes avec six participants au maximum. Je propose mes ateliers au sein d’associations, de clubs hippiques ou à domicile.

Que recherchez-vous à travers ces ateliers ?

Je cherche à rendre les participants heureux, à leur transmettre mon bonheur de m’exprimer avec des techniques qui ne doivent pas les effrayer. J’y inclus aussi deux petits exercices pour faciliter calme, concentration et libération du geste. Mon but est qu’ils osent s’exprimer et/ou créer en toute liberté et avec plaisir, complètement détendus. Je délivre un accompagnement enthousiaste et sans jugement, aussi personnalisé que possible.

Mon but est qu’ils gagnent confiance en eux et que, par ricochet, leur vie personnelle et/ou équestre en soit enrichie…

Quel est votre rêve équestre ?

Au sein d’une ou de plusieurs structures, je voudrais transmettre mon savoir équestre (technique, hippologie, éthologie…) et pictural aux enfants et aux adultes pour les aider à mieux connaître chevaux et poneys. Et de ce fait qu’ils puissent donner confiance à leur monture et prendre confiance en eux.

 

Suivre Anne-Marie Andreux sur moncheval.net

Vous devez vous connecter pour lire les éventuels commentaires à cet article.

Créer un compte ou Se connecter (si vous avez déjà un compte)

Membres

5372

photos

2070

likes

2326